Sélectionner une page

Voici quelques années qu’on suit le label / collectif de Brooklyn, Dub-Stuy. Quelques fois aussi qu’ils viennent se produire à Montréal dans les soirées Pull-Up Selecta. On a aussi eu le plaisir d’aller jouer sur leur magnifique Sound-System l’année dernière. C’est donc un peu la famille, celle du dub nord-américain, qui se réunit le vendredi 30 novembre 2018 au Belmont. À chacunes de leurs venues ils viennent avec un artiste qu’ils ont signé sur leur label. Cette fois c’est avec l’incroyable chanteur Jahdan Blakkamoore qu’ils débarquent en ville. Pour ceux qui connaissent pas encore le projet Dub-Stuy, et pour ceux qui veulent en savoir plus, on a décidé de monter une petite entrevue avec Q, fondateur de Dub-Stuy. Enjoy !

Courte présentation; qui es-tu, quel est ton rôle dans Dub-Stuy et quels sont les autres membres actifs du collectif ?

Je suis Q, le fondateur et directeur artistique de Dub-Stuy. Je gère principalement la relation avec nos artistes et le développement des sorties du label. En plus de ça, je suis aussi le “soundman” du crew, c’est a dire que je suis en charge du mur de son et de l’ingénierie sonore. Nous sommes cinq en tout dans le collectif: Lo s’occupe de la partie événementielle, Damian et Lily sont en charge du marketing et Laurent est notre label manager. En plus de ces membres principaux, nous avons aussi une équipe de “boxboys” qui nous aident pendant les soirées.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres collectifs dub ? parle nous de votre identité.

Avec Dub-Stuy, notre vision est de créer une plateforme pour le développement et l’innovation de la culture dub et Sound System “Made in USA”. Notre approche consiste à présenter cette culture à travers plusieurs médium, et ce au delà de l’aspect purement musical. Que ce soit à travers nos sorties, nos soirées, nos contenus blog, nos collaborations, notre projet se veux hétérogène et a pour but de mélanger les influences culturelles et musicales issues de New York.

En Europe, il y a une tradition “sound system” plus forte qu’ici, notamment grâce à l’Angleterre et son mouvement UK roots/Steppers. Ici, aux Etats-Unis, nous nous donnons une plus grande liberté en mélangeant les genres musicaux. On touche à tous les styles et nos sorties oscillent fréquemment entre le Dub Steppers traditionnel, le Dubstep, en passant par le future Dancehall et la Jungle.

Pour nous, c’est important d’essayer de toucher un public varié. Quand tu viens à nos soirées, c’est un mélange d’inconditionnels de la Bass Music, du Reggae mais aussi de gens qui sont fascinés par notre projet et qui découvrent l’expérience Sound System. Nos soirées sont à l’image de notre collectif, elles se veulent abordables, accueillantes et ouvertes à tous les crews.

Qu’est qui marche le plus chez Dub-Stuy ? le label ? les soirées que vous organisez ? les bookings à l’étranger ?

Pour l’instant, ma priorité c’est de développer la partie label et de promouvoir nos artistes sur la scène internationale. Je dirais que c’est la partie du collectif la plus active et qui “marche” le mieux en ce moment.

Questions en rafale:

Quel est la sortie sur votre label dont tu es le plus fier ? Personnellement, ma sortie préférée c’est Dubamine “String Up the Sound” EP. Pour moi, ce projet représente musicalement l’essence du label.
Quelle est la sortie qui a le plus vendu ? le Kunta Kinte Riddim.
Quel est l’artiste que tu adorerais signer ? Al Campbell
Quel a été l’événement Dub-Stuy le plus fou ever ? Le début de Channel One Sound System aux USA
Quel est l’artiste que tu aimerais absolument booker ? Stand High Patrol feat. Pupajim

Quels sont vos projets pour 2019 ?

Pour 2019, on prévoit plusieurs sorties de nos artistes principaux tel que Bukkha, Blind Prophet et Moresouds. Nous avons une sortie riddim de prévu, un peu plus hybride Bass Music/Hip Hop et je commence aussi à bosser sur un projet d’album Dub-Stuy. Au niveau des soirées, on prévoit de faire à peu près quatre ou cinq soirées dans l’année ici à Brooklyn. J’aimerai aussi créer plus de liens et de collaborations avec d’autre villes au USA et j’essaye aussi de monter une tournée international en Asie et au Japon surement dans l’automne. Bref, y’a du pain sur la planche!

Parle nous de Jahdan Blakkamoore, qui va jouer avec vous lors de la soirée.

Jahdan c’est un MC qu’on a rencontré à Brooklyn et qui vient de notre quartier de Bed-Stuy. C’est une légende de l’underground New Yorkais. Il a notamment fait partie du mouvement reggae / hip-hop des années 90 avec des collaborations mythiques comme avec Smif N Wessun et Black Moon. Son style est vraiment particulier. ll mélange habilement le Hip Hop, le Reggae et le Dancehall. On avait déjà bossé avec lui sur plusieur sorties dont le Pool Party en 2013 et Wicked Scam avec Von D qui est sortie l’année dernière.  

C’est la troisième fois en un peu plus de 2 ans que vous venez ici, qu’est ce que tu penses de Montréal et de son public dub ?

Montréal c’est une des villes en Amérique du Nord qui nous a le plus supporté ces dernières années aussi bien au niveau du label que  pour les bookings de nos artistes. On sent qu’il y a vraiment une appréciation de l’approche “Dub to Jungle” qui fait partie de l’identité de notre collectif. On kiffe vraiment la vibes de la ville et l’ambiance des soirées. Il y a un côté familial qui fait vraiment plaisir et on a aussi hâte de revenir manger des poutines! Big up au Pull Up Selecta crew!

Crédits photo: Dja photographie