Sélectionner une page

Coup de projecteurs sur les MC’s d’un genre particulier, la jungle ou encore ragga-jungle. Ce genre marginal à travers le monde est pourtant un véritable mouvement très prisé par nos cousins anglais. Pas étonnant donc que les 5 artistes présents ici soit des sujets de Sa Majesté.

S’ils ont tous une quarantaine bien tassée, ne vous y trompez pas, le mouvement est bel et bien en vie, et les jeunes producteurs sont légion et font souvent le bonheur des sites de vente en ligne comme Juno. Sauf que lorsque vient le temps de choisir un MC, c’est encore et toujours les vieux de la vieille qu’on vient chercher…

1 / General Levy

L’ovni, l’extra-terrestre, l’unique, le grand, l’incroyable General Levy est capable de tout et dans tous les genres musicaux. Son style unique, son flow rapide et explosif comme l’éclair donne des frissons. “Incredible“ est le titre qui l’a fait connaître en 1994 et il lui va comme un gant, tant cet artiste est incroyable. Comme un grand millésime, il se bonifie avec le temps et n’a pas pris une ride en 25 années de carrière. Il ne roule pas seulement sur ses vieilles tounes, il sait aussi s’entourer de la relève, et c’est certainement son secret. Rester jeune et à l’affût de ce qui se fait de mieux malgré ses 44 ans. Seule ombre au tableau : il préfère passer son temps sur le Vieux Continent et ne vient pas du côté de chez nous. Quel dommage !

2 / Top Cat

Il est la voix de la ragga-jungle. On ne compte plus ses tounes, un véritable monument de la jungle, du drum & bass et du UK Garage. Sa voix et son flow sont reconnaissables en quelques secondes. Il semble être dans tous les bons coups. Lorsque Top Cat pose son flow sur une track, c’est un best seller drum assuré ou presque. Congo Natty, Shy Fx, Benny Page, Serial Killaz, des anciens aux petits jeunes, Top Cat traverse le temps et ne nous lasse pas.

3 / Ragga Twins

Encore des vétérans et pas n’importe lesquels. De Skrilex à Noisia en passant par DJ Hype ou encore Deekline, les jumeaux ont de la bouteille et ne semblent pas souffrir du temps qui passe. Éclectiques, ils choisissent leur trajectoire artistique avec soin. Dans tous les bons coups, Ragga Twins, c’est comme Mercedes, un gage de qualité ! Si la drum & bass est leur péché mignon, on comprend vite que ce n’est que la surface émergée d’un talent bien plus large.

4 / Demolition Man

Il était en ville il y a un peu plus d’un an, dans le cadre des soirées Pull-Up Selecta, et il a montré son incroyable talent à la centaine de chanceux qui avaient fait le déplacement. Il est de retour en Angleterre depuis peu, après une longue période à Toronto. Gageons que ce retour au bercail lui fera le plus grand bien, et qu’il délaissera un peu son goût pour le reggae, car pour nous, Demo c’est pas Ras mais Demolition Man. À l’instar de General Levy, il possède un flow surréaliste et d’une rapidité sans égal, et s’il est bien accompagné (il n’y a qu’a écouter ses tunes avec DJ Vadim pour s’en persuader), il est capable du meilleur. More Fire mister Demolition Man, toujours plus SVP !

5 / UK Apache

On ne peut pas dire qu’UK Apache ait fait une carrière des plus complètes. Incrusté dans sa foi, il continue de chanter son hymne ragga-jungle “Original Nuttah“ aux fidèles qui veulent bien l’entendre. Mais ne vous y trompez pas, il fut un temps où il était le roi de la ragga-jungle, le MC que toute l’Angleterre et le reste du monde voulait inviter. L’artiste n’a pas fait qu’une toune, il a enchainé quelques belles collaborations témoignant de son talent. La toune “Every Day Man Has a Right“, avec Mir Crewest, nous fait regretter de ne pas le voir poser son flow plus souvent.